Cultiver son toit avec la nature et l’énergie

 

Vingt stagiaires se sont rencontrés le lundi dans les locaux du Conseil Régional de Blois puis à la Maison de l'emploi de Romorantin, pour une série de cours sur les toits biodiversifiés solaires.

Ce cours était proposé à des professionnels du bâtiment et du végétal pendant 4 jours. Il s'agissait de la 1ere formation sur ce sujet en France.

Nathalie Baumann, écologue urbaine spécialisée dans la conception et construction de toits BioSolaires était venu spécialement de Suisse pour animer la 1ere partie de la formation pendant 3 jours.

 

biodiverse


Réalisation Nathalie Baumann à Lausanne: Toit Biodiversifiée et panneaux solaires

 

Philippe Peiger, également concepteur et designer de toitures végétalisées à Paris, est intervenu de son côté sur les aspects techniques et réglementaires concernant.

                            biodiverse2                   biodiverse3

Photo 1 : réalisation sur les toits de La Recyclerie à Paris http://www.larecyclerie.com/ferme-urbaine/

Photo 2 : réalisation de l'automne dernier dans le Nord à la frontière belge sur une clinique vétérinaire

 

Victor Nivet, paysagiste à Cour-Cheverny depuis 4 ans a de suite été enthousiasmé à l'idée de pouvoir participer à ce cours. Il pense qu'il y a là une vraie opportunité pour proposer de nouvelles prestations à ses clients. "Avec la nouvelle loi sur la Biodiversité en France, je pense que les entreprises vont pouvoir entreprendre de nouveaux projets dans ce domaine ". Cette loi devrait imposer aux nouveaux centres commerciaux de poser une toiture végétalisée ou bien des panneaux solaires sur leur toit.

"Je faisais des toitures végétalisées jusque-là sans savoir qu'il était possible d'aller plus loin dans ce domaine", dit Gabriel Martinez, un des stagiaires venu lui du Jura pour suivre cette formation. Il est constructeur de maison paille, et il est venu pour découvrir les aspects techniques de ce nouveau concept. Son but est de créer des toitures végétalisées réellement écologiques qui persistent avec le temps et qui ne demandent pas trop d'entretien.

Olivier Vaux, jardinier en Dordogne, ajoute que l'avantage de ces toitures végétalisées sont nombreux." Faible empreinte carbone, récupération de l'emprise au sol, purification de l'air, amélioration thermique du bâtiment l'été, contribution au développement de la biodiversité... Pour lui, il n'y a pas de doute, la tendance en faveur de ce type de toiture végétalisée ne va faire qu'augmenter. Il ne tient plus qu'à nous d'aller de l'avant !