Premier toit Biosolaire à Sion – dans le cadre du Programme ACCLIMATASION

Le premier toit Biosolaire en Valais (CH)

Le tout premier toit Biosolaire en Valais (Suisse) se trouve sur une nouvelle villa privée construite au sud de Sion. Les propriétaires étaient complètement enthousiastes d'innover avec cette nouvelle approche écologique de la végétalisation d'un toit plat combinéavec la production d'énergie solaire. Le plan initial de la maison n'avait pas prévu de toit végétal .. Mais grâce aux concepteurs qui connaissaient le projet ACCLIMATASION et étaient également en contact avec la branche suisse de la Green Infrastructure Consultancy (CH), ils ont convaincu les propriétaires d'opter pour une solution Biosolaire sur leur toit.

03

Villa privé du côté Sud de Sion avec des panneaux solaires thermiques (source: N.Baumann)

Le canton du Valais est l'un des 26 cantons suisses. Situédans la partie sud-ouest du pays il englobe la vallée du Rhône depuis sa source jusqu'àson entrée dans le lac de Genève tout en séparant les Alpes valaisannes des Alpes bernoises. Il est diviséen deux régions distinctes : le Haut-Valais (de langue suisse-alémanique) et le Bas-Valais (de langue française). Ce canton est àla fois l'une des régions les plus arides de Suisse mais également l'une les plus humides grâce aux grandes quantités de neige et de pluie, et ce jusque sur les plus hauts sommets de Suisse.

Le canton du Valais est mondialement connu pour ses hauts sommets culminant en moyenne à4000m comme le Cervin ainsi que ses stations de sports d'hiver telles que Saas Fee, Verbier et Zermatt. Il est composéde 13 districts (d'oùles 13 étoiles sur le drapeau) et sa capitale est Sion.

 

Conception du toit Biosolaire – Le choix du substrat

Le premier défi fut de trouver un bon substrat local –et ce justement àcause du climat extrême de la région. Au final le mélange se compose majoritairement de la terre du sol excavésur le site lors de la construction. Ce terre de sous-sol est composéen partie de petits morceaux de pierres ressemblants àde l'ardoise. On y a ajoutéun mélange de gravier / briques concassées.

04

Mélanger le substrat sur place: terre excavée, brique concasée et grave (source: N.Baumann)

 

Conception du toit Biosolaire – création d'un habitat de plaine alluviale glaciaire

La conception du toit vert est réalisésur un schéma de «lits de rivières asséchées »- des rigoles en gravier réparties sur la surface du toit qui aboutissent àdes points d'évacuation d'eau. Ce système permet ainsi la circulation de l'eau sur le toit ainsi que l'évacuation du surplus. Ce principe est basésur une approche utilisée au Royaume-Uni. Entre ces canaux de drainage le mélange de substrat a étéajoutéavec des profondeurs variant entre 100 - 250cm. Ce type de topographie reproduit les caractéristiques de l’écosystème de la plaine alluviale glaciaire qui se trouve àSion et ses environs. Les associations végétales seront choisis en fonction du type de substrat, de sa profondeur et de son exposition.

0501

 

Canaux /Rigoles de grave qui créent ainsi un lit de rivière(source: N.Baumann)

Vu du toit finit avec le mélange de substrats et les canaux de gravier lit de riviére(source: N.Baumann)

 

Conception du toit Biosolaire - Sélection des végétaux et techniques de plantation

Afin de leur donner toutes les chances pour un bon démarrage les végétaux seront plantés en septembre lorsque la température sera moindre et la pluie plus abondante.

Différentes techniques de végétalisation seront utilisées:

  •    Semences indigènes
  •    Des mini-mottes d'espèces végétales indigènes (en particulier les plantes vivaces)
  •    Une coupe de foin local (fleur de foin)

Une technique de paillis àbase de foin (fleur de foin) courant sur des toits verts en Suisse sera utilisésur certaines parties du toit.

La technique du paillis de foin est une innovation suisse connu sous le nom de "fleur de foin". Pour ce faire le foin sera recueilli sur des pelouses thermophiles subalpins, làoùles plantes sont susceptibles de rencontrer les mêmes conditions et contraintes qu'elles retrouveront sur le toit vert. Ce type de prairie est très spéciale et assez rare dans la région du Valais.

Au cours des prochaines années, la végétation sur ce toit sera suivie de près pour comprendre au mieux la manière dont ces techniques de plantation évoluent, ce qui nous permettra d'affiner et faire progresser nos conseils sur les toits verts dans cette zone très sèche de la Suisse.

06    Vu devant les panneaux solaires thermiques - le subsrats est à 100mm d’épaisseurs et on y mettera plûtot des espècs couvrant le sol, donc pas pousser en hauteur (source: N. Baumann)